Partagez|

L'Arlesienne ou le mythe du partenaire de jeu idéal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 738
Date d'inscription : 27/06/2013
Envoyer un MP

Chevalier D'Artagnan
Responsable référencement ۞ Darty, le contrat de confiance

MessageSujet: L'Arlesienne ou le mythe du partenaire de jeu idéal Ven 3 Oct - 20:12

Bonsoir les Rêveurs,

Chaque mois, un débat vous sera proposé, parfois assorti d'un sondage loufoque!
C'est le cas de celui-ci, auquel vous pouvez déjà réagir en attendant le sondage qui sera posté demain!

Bonne lecture !


Jeu de Rêves
Débat du mois: le partenaire de


jeu rêvé ou l'Arlésienne


Il n'existe pas de support vous permettant de chercher le partenaire RP idéal. Les annuaires proposent bien des rubriques pour trouver son forum de RPG idéal, son personnage idéal, mais rien pour les partenaires.

On peut se demander pourquoi. Et si la réponse était simplement que « le partenaire de RP idéal » n'existe pas et qu'aucun dispositif ne peut donc nous permettre de le trouver. Il serait pourtant possible de  remplir un questionnaire profil pour s'inscrire sur un site (annuaire ou autre) dans une rubrique de recherche. Pourquoi pas reprendre le fonctionnement des sites de rencontres en affinant une sélection par critères communs.

Il n'est pas dit que ce genre de service ne verra pas le jour dans quelques temps, les choses évoluant très vite dans le monde du RPG, du moins dans la communication. Facebook est en train de révolutionner le RPG , Skype également dans une moindre mesure. Il existe à présent des forums dédiés au RPG  sur ces supports. On adhère ou pas, mais cela existe. Il est raisonnable de penser que ces réseaux sociaux vont très vite trouver une réponse à cette question tant leurs développeurs sont à l'affût d'innovations leur permettant d'augmenter leur nombre d'utilisateurs.

Qu'en est-il des bons vieux supports traditionnels du net : les forums RPG. Ils ont développé leurs propres stratégies. Les « fiches de liens » en sont une. Issues des forums city à l'origine, elles se sont répandues sur presque tout type de forums. Leur but premier était de chercher des liens cohérents pour le personnage et de les lister pour permettre aux autre joueurs de mieux cerner chaque personnage dans l'interaction globale du forum. En réalité, nous savons bien que l'usage en a été biaisé et qu'elles ne servent plus uniquement à cela. Bien des fois les joueurs vont demander un lien avec un personnage, parce qu'ils sont amis avec le joueur parce qu'ils l'ont trouvé sympathique sur la chatbox ou dans le flood. Dans le meilleur des cas, le lien est réfléchi, cohérent et amené en RP. Dans la plupart des cas, le lien est considéré comme acquis sans avoir été joué et se justifie par une affinité, une similitude d'âge, de caractère, de type de jeu, de personnages entre les joueurs. Il s'agit bien plus , de fait, d'un lien entre joueurs qu'entres personnages.

Ce constat, que j'ai fait plusieurs fois, refroidissant les ardeurs des personnes demandant un lien avec mon personnage en exigeant que ce lien soit mis en scène dans un RP, reflète une réalité. Parfois c'est plus un lien de joueur à joueur qui est recherché qu'un lien cohérent entre personnages.
La recherche d'un partenaire RPG idéal ne relève-t-elle pas d'un processus faussé dès le départ.

Voyons donc si on peut lister les critères pour définir un partenaire RPG idéal ?

  • le style d'écriture


  • la longueur de ses textes


  • la qualité de ses textes


  • le rythme de jeu


  • le choix des personnages incarnés


  • le choix des forums rpg


  • le choix des rps


  • les liens que ses personnages entretiennent avec les autres personnages


  • la personnalité du joueur / charisme, sociabilité


  • le rôle /statut/ implication dans la communauté RPG


  • l'âge du joueur


La liste n'est pas exhaustive mais un peu provocatrice à dessein. Nous avons tous été confrontés à ces critères, consciemment ou pas. Certains sont légitimes, d'autres (très) discutables.

Le style, la qualité et la longueur des textes : bien que variables chez un même joueur , ces trois points sont des bases incontournables pour trouver un partenaire RP qui nous convienne vraiment. Attention toutefois de ne pas passer à côté d'un bel échange, en refusant de sortir de nos critères habituels. Jouer avec une personne qui a une façon d'écrire inhabituelle pour nous peut être une source d'enrichissement de notre pratique. De plus, certains joueurs savent s'adapter à la personne qui est en face et ont un jeu véritablement polymorphe, donc ces critères ne sont pas à prendre strictement au pied de la lettre. Il est clair que nous devons tout de même lire quelques Rps avant de demander à jouer avec quelqu'un. Cela évite des situations délicates comme se retrouver avec un RP qu'on doit boucler mais sans aucun plaisir (la souffrance est souvent réciproque d'ailleurs ) ou avoir envie de faire un mp de deux pages à son complice pour lui expliquer notre vision du RP, de la situation, de notre personnage de la pnjisation (très important ça!) Lire les RP  d'un futur partenaire nous aide à voir si sa façon de mettre en scène, d'interagir avec le personnage de l'autre, le respect de la cohérence, du caractère de l'autre personnage, l'orthographe, la syntaxe et l'ouverture de jeu sont au rendez-vous. Si l'orthographe et la syntaxe obéissent à des lois qui dépassent le cadre du RPG, le style et la qualité sont subjectives. Il est donc difficile et prétentieux de vouloir dégager des critères valables pour tous. J'aime personnellement les pavés descriptifs et introspectifs, les partenaires qui usent du dialogue avec parcimonie, ce qui peut être assommant pour bien des joueurs. D'autres préféreront des textes où le personnage est le seul sujet et donneront une place prépondérante à la verbalisation et à l'action de celui-ci.  Un autre critère qui a son importance, est le rythme de jeu du partenaire. Si on est pas d'une patience proverbiale ou si notre intérêt a tendance à se déliter durant une longue attente, il vaut mieux éviter de s'associer à un partenaire peu disponible ou qui a besoin d'un mois de gestation pour « penser » sa réponse. Il est donc essentiel de cerner le mode de fonctionnement de son partenaire et pour cela, de communiquer avec lui. Il n'y a aucune honte à demander combien de temps il met en moyenne à répondre, et comment il pratique et vit l'acte d'écriture. Certains se documentent avant de rédiger une réponse, afin de respecter le contexte de l'époque par exemple et cela peut prendre un temps conséquent. D'autres vont répondre dans l'heure parce que happés par la tension dramatique entre les deux personnages. Chaque joueur gère sa façon de répondre différemment. L'essentiel est que chacun trouve son chacun.

Le choix des personnages, des forums RPG, des rps , des liens : on entre vraiment dans le vif du sujet avec ces trois critères. Il est clair que le type de personnage que nous incarnons, de forums RPG que nous choisissons, de rps que nous jouons, de liens que nous privilégions entre les personnages pèsent fortement sur le choix de partenaires que nous nous offrons. Tout d'abord, existe -t-il un partenaire idéal tout terrain ? Capable de nous suivre partout si nous aimons jouer sur des forums de style différent ? Ne faut-il pas plutôt penser à plusieurs partenaires idéaux dans le cadre exclusif d'un seul contexte ? Qui n'a pas connu ce type de joueur qui incarnait merveilleusement un guerrier médiéval et jouait sans aucune crédibilité un membre du FBI ? Eh oui, il en va  des rôlistes comme des acteurs, tous ne sont pas caméléons, certains excellent dans un type de rôles et sont peu convaincants sitôt qu'ils changent de registre. Ils ont pourtant le droit d'essayer et nous de leur donner cette chance en acceptant de jouer sur un autre contexte avec eux. Mais il faut savoir qu'un joueur n'est pas forcément « exportable » d'un forum à l'autre. Si on a la chance d'en croiser un, il faut bénir les Dieux du RPG car ils sont comme les perles, il leur faut souvent du temps pour se fabriquer au fil de l'expérience. D'autres part, il est certain qu'avoir des affinités concernant le type de forum sur lequel on aime jouer peut aider mais c'est une évidence puisque nous rencontrons le plus souvent  notre partenaire idéal sur un forum choisi par lui comme par nous. Si nous cherchons un partenaire qui écrit des descriptions à la Tolkien, nous avons peut de chance de le trouver sur un forum privilégiant l'action avant tout. De même que le partenaire idéal est conditionné par le type de rp que nous aimons jouer sur un contexte donné. Très paradoxalement, j'ai en horreur les rp bourrins dans les univers fantastiques parce que je trouve qu'ils virent facilement au grobillisme. En revanche je peux aimer jouer un RP où un flic, simplement humain, se comportera de façon totalement bourrine et bourrue sans avoir l'impression de vouloir jouer à l'empereur du monde. Mon personnage sera juste un gros ours mais pas un indestructible. En fait tout dépend comment on a l'habitude d'aborder le contexte d'un forum : en tombant dans les clichés ou en le prenant à contre pied ? Pour ma part, c'est plutôt à contre-pied, donc si on attend de moi que je joue un personnage sans aucune faille sur un forum Marvel, on risque d'être déçu. A contrario, je peux jouer un boxeur décérèbre et d'une force herculéenne au milieu des poupettes sur un forum city et ce avec délectation. Pour choisir notre partenaire idéal, il faut donc cerner si on aime et s'il aime les rps convenus, ou hors des sentiers battus, sans quoi la déconvenue sera au rendez-vous... Il en va de même pour les liens entre personnages qu'on aime à privilégier. Sont-ils amicaux, amoureux, érotiques, fraternels  protecteurs, de dépendance, master/slave, professionnels ? La logique voudrait qu'on coche toutes les options puisque pour être crédible et faire comme dans « la vraie vie »- si tant est que ce soit la finalité du RPG- on doit développer une grande variété de liens sociaux et affectifs afin de donner de la profondeur à notre personnage, etc , etc . Mais nous savons bien que dans la vraie vie, certaines personnes ont un équilibre social et affectif bancal. En RPG  on en récolte les corollaires, puisqu'on voit parfois des joueurs développer des addictions (discutables certainement) à certains liens et des allergies tout autant. Il faut donc être très attentif à ce genre de chose quand on propose un RP à un potentiel partenaire idéal. Sous peine de se retrouver avec un problème de dérive sur les bras, ce qui est très pénible à gérer.

Cette dernière observation nous amène d'ailleurs aux critères suivants : la personnalité du joueur
va-t-elle faire de lui votre partenaire RPG idéal ?

Qu'attend-il du RPG , pourquoi veut-il RP avec vous, quels sont ses centres d'intérêt hors RPG. De quelle façon influencent-ils sa façon de RP ? Est-ce compatible avec ce que vous attendez d'un partenaire de RPG ? Toutes ces questions méritent qu'on s'y arrête mais sans trop s'y appesantir. Il peut y avoir corrélation entre la personne et le joueur mais l'impact est variable sur le RPG, certains arrivant plus ou moins à séparer ce qu'ils sont de ce qu'ils font. Quelqu'un ayant un abord très sympathique et chaleureux va forcément donner envie de s'en rapprocher pour partager l'activité pratiquée sur le site, à savoir le RPG. Pourtant ce n'est pas une garantie absolue de RP agréable que d'avoir un partenaire sympathique. Certains ours discrets se révèlent très plaisants en RP alors que des as de la communication HRP s'avèrent bien décevants une fois en jeu. Il faut tout de même un minimum de communication pour convenir d'un rp. C'est d'ailleurs une réciproque évidente. Vous ne trouverez jamais votre partenaire de RPG idéal si vous n'allez pas un peu au devant des personnes. Une fois encore, tout dépend de ce que vous recherchez pour être heureux en RPG : un ou des partenaires en jeu stimulants émotionnellement et littérairement parlant (n'oublions pas que nous sommes dans un jeu écrit) ou un partenaire qui vous face briller en vous incluant dans son halo de notoriété. Vous trouvez que j'exagère ? Figurez-vous qu'il existe un type de joueur qui fera tout pour RP en priorité avec la fondatrice ou les modérateurs parce qu'il s'imagine ainsi auréolé d'on ne sait quelle gloire ou passe droit. Face à un staff carré, ce genre de comportement finalement assez amusant est vite éradiqué. Un bon moyen de l'éviter si on est excédé par ce genre de comportement à répétition est d'ailleurs de créer des comptes purement modérateurs et fondateurs qui ne jouent pas. Ce n'est pas toujours facile suivant le contexte du forum. D'autres joueurs recherchent aussi à RP avec les rôles clefs de l'intrigue sans prendre réellement en compte la cohérence des liens entre personnages ou le plaisir qu'ils auront à RP avec telle ou telle plume. Ils se forceront même, comme un devoir, à RP avec le chef des armées par exemple, parce que ça fait bien sur leur liste de sujets.  Ce n'est pas forcément pour les beaux yeux de votre plume mais tient plus au rôle que vous incarnez. Ce comportement est-il à condamner ou pas ? Ce n'est pas le propos de cet article. Après tout, si côtoyer les grands de l'Univers où ils jouent contribuent à leur bonheur sans nuire à personne pourquoi pas.


Nous arrivons à un dernier critère décisif : celui de l'âge.
Age qu'il faut situer sur deux plans. Il y a l'âge légal qui dicte par la loi quel type de RP vous avez le droit de faire avec votre partenaire. Et ça c'est irrévocable. Assurez-vous de l'âge de la personne le plus possible (certains mentent bien) avant de vous lancer dans un RP un peu sanguinolent ou type danse des elfettes et du faune lubrique.
Hormis cette considération légale, la maturité littéraire du joueur n'est pas forcément liée à son âge, veillez donc à choisir un partenaire qui aie un recul vous convenant par rapport à l'écrit.Il peut être sympathique de jouer avec des joueurs d'âges différents car on a souvent deux points de vue assez différents d'une même situation, et c'est enrichissant, cela permet de faire progresser sa pratique. Mais tout le monde n'est pas fait pour cela, aussi si vous préférez jouer avec des personnes ayant sensiblement le même âge ne boudez pas votre plaisir et n'ayez pas honte de le dire. Un joueur à l'esprit ouvert ne se vexera normalement pas si vous lui expliquez qu'il a un jeu trop mature pour vous. Le contraire est un peu plus délicat mais je dirai que c'est au plus âgé de réguler cela sans refuser un rp et en s'adaptant au jeune. Ça fait toujours plaisir et ça fait progresser l'un comme l'autre.

Mais posez vous la question de savoir pourquoi on vous demande un RP, ou pourquoi vous allez demander un RP à telle ou telle personne. Ça peut-être utile de se soumettre à une petite introspection aussi...Il faut vraiment cerner vos attentes et celles de l'autre en matière de partenaire RPG. C'est peut-être la clef de votre bonheur RPG, car après tout, si on relit cet article en enlevant RPG , on a une terminologie très proche des analyses d'agences matrimoniales non ?

En attendant l'ouverture d'une agence de rencontre pour joueurs RPG, vous pouvez toujours vous amuser à faire remplir ce questionnaire à vos éventuels soupirants. Wink
Par D-W


Dernière édition par Chevalier D'Artagnan le Dim 5 Oct - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'Arlesienne ou le mythe du partenaire de jeu idéal Dim 5 Oct - 10:50

Ouf! J'ai tout lu! ^^ En trois fois mais j'ai tout lu! Et je vais tenter de faire une réponse qui se tienne parce que c'est un sujet très intéressant et que cette recherche du partenaire idéal, m'a permis de rencontrer des gens vraiment incroyables.

Je crois que le plus simple est de suivre la liste des critères que tu nous a soumis. C'est une liste assez complète je crois et qui va nous permettre de brosser large.

  le style d'écriture

Je crois pouvoir dire que je suis très polymorphe moi-même et que je peux passer d'un style très descriptif et introspectif à un style très rapide, favorisant les dialogues et l'action. Je peux parler à la troisième personne comme à la première, au présent et à tous les passés... bref, je suis adaptable. Ce qui veut dire qu'en face, tout (ou presque) peut me convenir. Je ne suis pas exclusive. Ma seule limite (et là, je deviens carrément fasciste et j'assume) c'est la maîtrise de notre langue et le niveau d'orthographe.
Avoir en face, un partenaire qui ne sais pas s'il doit utiliser le présent ou l'imparfait et jongle entre les deux temps d'une phrase à l'autre, fais 10 fautes d'orthographe sur deux phrases et écrit comme s'il parlait alors qu'il écrit à la troisième personne. Non, c'est au-delà de mes forces.
Fort heureusement, j'en ai croisé assez rarement mais à chaque fois, l'aventure entre les personnages  a tourné court.
Il faut cependant faire attention et ne pas envoyer balader trop brutalement ce genre de joueurs qui fait pourtant des efforts pour écrire alors que, manifestement, ce n'est pas sa tasse de thé. J'ai un (ou deux) exemples très précis en tête où on sentait tout un potentiel sous des erreurs de syntaxe et de grammaire monstrueuses et où il a fallut encourager, botter les fesses, corriger et faire persévérer pour avoir des joueurs qui sur le long terme se sont réellement améliorés et sont même devenus très très bons.

  la longueur de ses textes

Personnellement, je ne considère pas la longueur d'un texte comme un critère très pertinent. Cela dépend du contexte et surtout, il faut savoir balayer devant sa porte avant d'aller vérifier s'il y a e la poussière devant celle du voisin. Des pavés longs "comme des voies romaines" (dixit un membre de mon forum) ou des textes très courts qui privilégient l'action et l'avancée de l'intrigue, j'en ai fais, j'en fais et j'en ferais. Je n'attends donc pas des textes à la Proust à chaque fois de la part de mon partenaire. Ceci dit, avant de commencer avec quelqu'un, je pense qu'il faut vérifier quand même de quoi est capable un joueur. Si vous découvrez que la personne ne sait produire que des textes de 15 lignes, au bout d'un moment, cela deviendra problématique pour le développement de la psychologie et des rapports entre les personnages. L'inverse est aussi vrai. Ne pondre que des autoroutes introspectives peut vite devenir lassant lorsqu'on est dans un RP d'action. Ou pas d'ailleurs. Même dans un RP "psychologique", cela entraîne un ralentissement considérable de la compréhension entre les personnages.  

   la qualité de ses textes

Comme je le disais plus haut, ma seule et véritable contrainte est syntaxique et orthographique. Je n'accrocherai jamais avec quelqu'un qui ne possède pas le niveau nécessaire pour écrire correctement. Quand on écrit, on doit faire des efforts pour être compris par les autres. Et non l'inverse. Ce n'est pas aux autres de s'abaisser à décrypter un langage où se mêlent un sabir franco-anglais et des contresens sur l'utilisation de mots dont on ignore, en fait, tout.

   le rythme de jeu

Je dirais bien que je m'en fiche... ^^ N'ayant pas moi-même un rythme de jeu régulier et très dépendant de mon état de fatigue, je ne vais pas commencer à imposer qu'on me réponde sous trois jours au prétexte qu'il faut faire avancer le scénario par ce qu'on en a un autre dans les tiroirs.
Ma philosophie c'est: chacun fait ce qu'il peut quand il peut.

   le choix des personnages incarnés + le choix des forums rpg

Ça commence à devenir plus pertinent et j'aimerais bien regrouper ce critère avec celui du choix des forums RPG.
Effectivement, tout commence avec l'univers que vous allez choisir. Bien évidemment si vous aimez (ou brûlez d'envie de) jouer avec des créatures à la Tolkien, évitez les forums de type pensionnat et autres "city". Et inversement.
Ensuite, je pense qu'il faut choisir en fonction de BG de son personnage, de l'histoire qu'on a envie de lui construire mais surtout de la cohérence même de ce personnage. On pourrait donner mille exemples mais il y a clairement des personnages avec qui je n'ai jamais joué sur mon forum parce que ça n'avait tout simplement aucun sens pour l'un et l'autre. Sans que cela ai un rapport avec la personnalité du joueur.
Il y a des joueurs qui sont de vrais collectionneurs et qui mettront un point d'orgueil à vouloir joueur avec absolument tout le monde "pour faire le tour du forum". Je n'en vois personnellement pas l'intérêt. Mais peut-être que si quelqu'un me démontre le contraire, j'irais demandé un RP avec ceux que j'ai, non pas ignorés, mais ... ah zut! je ne trouve pas le bon mot. Bref, vous m'aurez comprise ^^

  le choix des rps

Je n'ai pas d'exclusive. Tout me plaît! Action, humour (des RP complètement loufoques à la limite de la crédibilité, oui j'en ai fais et je le referais!), amoûûûr (et érotisme, oui oui ^^), intrigue, complot, horreur, gore (qui se conjugue souvent avec le loufoque ^^)... j'ai même fait des cocktails détonants et particulièrement géniaux: action + intrigue + érotisme + gore = grosse partie de rigolade. Oui, parce que l'ingrédient principal dans tout ça, c'est quand même de prendre beaucoup de recul sur ce qu'on écrit et de toujours le faire dans l'optique de s'amuser.
Contrairement à notre chevalier Darty qui lave plus blanc ( lol! ), j'aime les personnages monstrueusement cheatés, à la condition qu'il soient joués avec finesse. Oui, c'est possible et oui, c'est un régal à jouer et à avoir en face de soi également. Attention à ne pas déformer mon propos. Le grosbill pour le grosbill, celui qui va tout défoncer sur son passage et ruiner les persos des joueurs les uns après autres, non, ça c'est insupportable. C'est comme les trolls sur les forums de discussion. Faut les kärchériser direct! Mais les grosbills qui existent parce que le scénario le permet, parce que leur existence est logique et même indispensable, oui! Mais il faut que ces personnages hors normes soient joués par des joueurs confirmés qui ne feront pas tout et n'importe quoi et suivront une trame logique sans massacrer tout le monde à chaque coin de rue. Ils sauront faire apparaître des failles, des blessures et permettront alors des RP de très très grande qualité.
J'estime qu'on est là pour s'amuser, pour s'aventurer dans des univers où tout est possible, même le plus dingue, parce que la vie ne nous fait pas de cadeaux alors on va s'en faire!


   les liens que ses personnages entretiennent avec les autres personnages

Je pense que cela devient indispensable quand un forum atteint une certaine taille en terme de fréquentation et de nombre de personnages.
N'ayant jamais joué que sur des toutes petites communautés, je n'ai jamais perçu l'intérêt de ce genre de choses sur des forums où tout le monde connaît tout le monde et tous les persos qui vont avec.
Mais quand vous commencez à avoir entre 10 et 15 connectés par jours (c'est peut-être fort peu pour certains mais c'est déjà beau pour d'autres), que les RP s'enchaînent à grande vitesse, et surtout si vous ne jouez pas avec tout le monde, alors là les liens vont devenir indispensables pour avoir une vision un peu globale du perso que vous allez avoir en face du vôtre.

Même si je pense que, comme dans la vraie vie, quand on rencontre quelqu'un pour la première fois, on ne sait rien de lui et que l'on devrait donc arriver "vierge" de tout renseignement.

   la personnalité du joueur / charisme, sociabilité + le rôle /statut/ implication dans la communauté RPG


Oui, bien sûr que cela est important mais comme tu le disais, mon cher D'Artagnan, il faut savoir faire attention aux beaux parleurs qui peuvent se révéler très décevants en RP. Les personnalités plus discrètes sont tout autant précieuses sur un forum et si j'ai personnellement souvent été déçue par ceux qui occupaient tout l'espace de parole dans le HRP, je ne l'ai jamais été, en revanche, par ceux qui intervenaient rarement et posément.

Quant à un statut du joueur, à quoi fais-tu référence? Son poste? Est-il admin/modo/correcteur...? Je n'ai jamais fais vraiment attention à ça, c'est un truc auquel je ne suis pas sensible. J'ai toujours cherché à favoriser les relations cohérentes et enrichissantes pour mon personnage, plutôt que pour moi.
D'ailleurs je me souviens d'un RP commencé avec une modo sur un forum fantastique très fréquenté (j'appelle ça des usines personnellement mais c'est un autre débat) parce qu'elle allait ainsi évaluer mon niveau!  Shocked  Rolling Eyes Une remarque sur un 's' oublié et sur mon pavé que j'aurais pu encore développer parce que "ici on est sur un forum de qualité" et je me suis barrée sans remords ni regrets. Depuis, je fuis comme la peste, tout ce qui porte un titre et surtout, les admins de mon forum sont des joueurs avant tout, ils ne portent donc pas de titre particulier.
 

   l'âge du joueur

Très important en ce qui concerne l'écriture de certains types de RP comme tu l'as bien rappelé.
Ensuite... On a parfois de grosses surprises. Des gens de 30 ans, incapables d'aligner trois phrases compréhensibles et des gosses de 16 ans qui écrivent avec une fluidité, une imagination et un style si maîtrisé qu'ils te redonneraient presque confiance en la nouvelle génération ^^
J'ai personnellement eu le cas sur mon forum, il a aujourd'hui 18 ans et c'est un régal que de jouer avec lui. Même avec 22 ans d'écart!

En conclusion

Dur dur... Tout est tellement subjectif et dépendant de critères finalement très discutables. Je veux dire sur lesquels on peut donner son avis, pas discutables dans le sens "illégitimes". Wink
Tout ne relève que de sa propre expérience avec nos propres failles, nos certitudes, nos goûts, nos humeurs du jour également, notre éducation, notre culture familiale et nationale...

J'ai eu la chance de trouver 2 partenaires idéaux. Pas un. Deux! A chacun son âge et son style. A chacun une classe de personnage différent, certainement à l'opposé l'un de l'autre. A chacun sa façon d'être sur le forum, tant en RP que en HRP. L'un plus exubérant, l'autre plus discret. Et pourtant je m'y retrouve autant avec l'un qu'avec l'autre. Quelque soit le sujet abordé dans le RP, je sais que ce ne sera que du plaisir. Ils ont tous deux une personnalité attachante, des caractères très différents mais nous avons un point commun: nous ne nous prenons jamais la tête pour du RP. Nous avons le recul nécessaire et la maturité pour ne pas nous prendre au sérieux tout en donnant le meilleur de nous-mêmes quand nous jouons ensemble. Une autoroute pour répondre à ce qui s'assimile quasiment à un télégramme? Pas de soucis! Chacun équilibrera sa réponse la prochaine fois. Trois semaines qu'on attend une réponse? C'est pas grave, l'irl est bien plus important. Une action un peu brutale et peu crédible pour le personnage? allez, on s'en fout, l'important c'est qu'on s'amuse et on va adapter la réponse.
Autant de petites choses qui font voir la vie RPG sous un beau soleil. sunny Very Happy

J'ai l'impression de raconter Alice au pays des petits poneys mais c'est vrai. Certains trouveront ce genre de comportement laxiste et inadmissible et classeront certainement le forum dans la catégorie "minable" ou "peu sérieux". On s'en fiche. Je crois que le principal pour trouver le partenaire de rêve c'est non seulement qu'il réponde à vos propres critères de sélection mais il faut aussi savoir mettre de l'eau dans son vin, lui permettre également de s'épanouir avec vous.
Mes partenaires idéaux sont devenus  de véritables amis irl. Et ça, ça n'a pas de prix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 39
Localisation : Là où il fait soleil !
Envoyer un MP

Constance

MessageSujet: Re: L'Arlesienne ou le mythe du partenaire de jeu idéal Dim 19 Juil - 23:23

( En attendant le retour de ma connexion depuis cet après-midi, j'ai continué ma réponse à ce débat. Et Ô miracle ^^, ma connexion est de retour depuis quelques minutes ... pfff)

Le partenaire idéal existe-t-il ?
Je me vois mal avec une petite liste et cocher dessus des options pour définir le partenaire type, puis faire le tri dans les CV ^^ et me dire : je choisi celui-ci.

Je pars du principe que plus on cherche moins on trouve. Cela a toujours marché avec moi. J’ai  plus d’une décennie à mon affectif dans le RPG et au cours de ces années j’ai fait des rencontres autant merveilleuses que mauvaises. Soyons francs, on a toutes et tous croisés la route de joueurs/joueuses qui nous ont bouffé le moral par jalousie provoquant une ambiance merdique, provoquant nos départs, nos bannissements, des joueurs qui manipulent tellement le staff qu’ils deviennent des dictateurs au sein du forum, et j’en passe … Mais je m’éloigne du sujet.

Ce sont ces rencontres sur tous les forums où j’ai écrit qui m’ont permises de progresser. Il y a bien sûr des personnes qui vous marquent plus que d’autres, avec lesquelles on s’entendent mieux, celles avec lesquelles on n’accroche pas, celles qui vous font ressentir une sorte d’animosité. C’est comme IRL. Et dans toutes ces rencontres, il y a ces personnes « uniques » (oui, je les nomme ainsi) qui au tout début nous sont inconnues, puis les échanges sur les forums se font, on écrit ensemble et on se rend-compte que l’alchimie passe dans les mots, les idées. On tâtonne au début pour observer la réaction de son partenaire sur tel ou tel sujet abordé en rp, où sont ces limites tout comme lui aussi doit étudier nos limites. Je fonctionne ainsi.

L’alchimie des plumes ne se fait pas avec tout le monde. En plus de 10 ans d’écriture sur les RPG, pour moi, ces personnes se comptent sur les doigts d’une main. Pourtant, je suis quelqu’un de très ouvert au niveau rp, je vais vers les autres, j’aime écrire, découvrir de nouvelles plumes, mais encore une fois, l’alchimie, ce petit quelque chose de passionné qui se déclenche à l’écriture de mes réponses, en lisant celles de mon partenaire, ne se fait pas avec tout le monde. Je ne suis pas là non plus pour mettre de côté les autres partenaires avec qui je jouent, j’écris et que je respecte.  Je vous parle de ce « quelque chose de plus » qui se fait ressentir  avec une personne précise. (Certains auront plusieurs partenaires idéaux).

Le partenaire idéal, il n’y a pas de critères à respecter ou à suivre. On le reconnait au milieu de tous les autres membres, on le rencontre sur un rp, puis sur un second, un troisième, et ainsi de suite.  C’est avec lui qu’on se lance dans plein d’aventures. On le laisse entrer dans notre imaginaire, dans notre monde, on partage nos idées  et il fait de même avec nous. Là aussi, soyons francs avec nous-même, vous n’allez pas rp avec une même personne sur plusieurs forums, avoir plusieurs personnages  si vous ne l’appréciez pas, si elle vous exaspère, si vous n’êtes pas à l’aise avec ce qu’elle écrit ou sa façon de faire évoluer les rp. Il faut être complètement maso ^^

Je ne rp pas par obligation, ni par nécessité, je rp par envie, par plaisir, par passion. M’imposer des  rp avec une personne avec laquelle je ne suis pas à l’aise, où l’échange ne passe pas, je ne l’ai jamais fait et je ne le ferai jamais.

Nous avons chacune et chacun notre partenaire idéal. Mon partenaire idéal ne le sera peut-être pas pour une autre personne, etc. … Il est fait pour nous. Nous sommes toutes et tous différents, et on vibre et on se passionne pour des personnes différentes aussi. Le chercher sur les forums, ce n’est pas non plus  une bonne idée. La personne qui deviendra votre partenaire idéal vous tombera dessus sans que vous vous en rendiez compte ^^ (pas trop fort  non plus pour éviter de vous faire trop mal ^^).

Le partenaire idéal peut évoluer au fil de nos années dans le RPG. Je n’ai pas les mêmes envies qu’il y a 13 ans en arrière. D’une part parce que mes rencontres sur la toile, bonnes et mauvaises, m’ont rendues plus observatrice, plus douteuse envers les autres, que j’ai pris de l’âge ^^, que j’ai besoin d’un partenaire qui a de l’imagination, qui me transporte dans les émotions, dans les actions, qui m’oblige à me dépasser.  Tout cela forme un tout  qui est principal pour moi (car chacun d’entre-nous recherche quelque chose de différent dans le partenaire idéal). Je n’ai jamais abordé jusque-là le nombre de mots/lignes de mon partenaire idéal parce ce n’est pas ce qui prioritaire pour moi et que cela ne veut rien dire. J’ai déjà vu un joueur qui pouvait faire 3 pages Word pour une réponse, mais à l’intérieur de celle-ci, il n’y avait rien, aucune matière à rebondir. C’était vide en émotion, en plaisir. Et au contraire, j’ai pu lire des joueurs qui écrivaient 15/20 lignes et qui me donnaient des richesses d’idées pour pouvoir écrire ma réponse.
Tout comme le fait d’attendre  1 mois, 2 mois une réponse. Très sincère, je m’en fous d’attendre aussi longtemps une réponse parce que l’IRL passe avant tout, que nous avons des obligations professionnelles et familiales à tenir et que le RP reste et doit rester un moment de détente.

En conclusion de tout cela :
On a chacun notre partenaire idéal. Celui qui épouse notre passion pour l’écriture, le plaisir d’échanger, de s’amuser en rp, cette envie d’écrire pour lui bien plus que pour nous, attendre impatiemment sa réaction sur la réponse qu’on lui a écrite. Cet échange des plumes qui fait naitre une alchimie unique.
Il n’y a pas de mode d’emploi pour le trouver.

Ai-je trouvé mon partenaire idéal à moi, pour moi ? (c’est un peu égoïste, mais c’est aussi quelque part le principe, car on parle pour nous-même)
Oui, j’avoue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'Arlesienne ou le mythe du partenaire de jeu idéal

Revenir en haut Aller en bas

L'Arlesienne ou le mythe du partenaire de jeu idéal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de Rêves Annuaire RPG :: L'ESPACE D’ÉCHANGES  :: Refaisons le monde ... du RPG :: Le Débat du mois-